Bienvenue sur le site de la paroisse François-de-Laval
Une paroisse, deux églises


La vérité est que vous savez toujours quelle est la chose à faire. Ce qui est difficile, c'est de le faire.

— Inconnu

 
Vente de Garage de la Paroisse

Profitez de ces journées pour vous départir de vos articles en surplus ou pour en acquérir des nouveaux, dans une ambiance amicale et fraternelle. C'est un moyen aussi de contribuer au soutien de la Paroisse.

Liturgie

Célébrations du sacrement du baptême des petits-enfants dans la communanuté.

La vie de la Paroisse

Le document "Notre Paroisse vous informe" est distribué dans les 12,000 foyers de notre paroisse, deux fois par année. Voici le document du PRINTEMPS 2019!

Notre campagne de dîme bat son plein! Donnez généreusement!

La vie de la Paroisse

Voici les nouvelles de la Consécration de l'église St-Louis de Monfort.

Liturgie

Célébration du sacrement du baptême en avril 2019

Liturgie

Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, consacrera l'église le 28 avril 2019 lors de la célébration dominicale.

 

LA PASTORALE RESPONSABLE DANS LA PAROISSE

Politique de l'Église Catholique de Montréal pour les bénévoles et les employés à l'intervention auprès des personnes vulnérables.

Hands, Old, Old Age, Elderly, Vulnerable, Care


 

LE MOT POUR LA SEMAINE

 

 

 

16 juin

APPELÉS PAR AMOUR

TEMPS ORDINAIRE

La grande fête de pâques finie laisse derrière elle trois grandes solennités: la Sainte Trinité, le Saint Sacrement et le Sacré Cœur de Jésus.

DIMANCHE DE LA TRINITÉ: LE DIEU QUI SE RÉVÈLE ET SE DONNE

Avec les juifs et les musulmans, nous proclamons que le Dieu d'Abraham, notre père,  est l'Unique : nous croyons en un seul Dieu. Mais nous croyons aussi que Jésus Christ, le Seigneur, est le Fils de Dieu, «vrai Dieu né du vrai Dieu, de même nature que le Père», et nous croyons en l'Esprit Saint, qui est Seigneur : « avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire».

Toute la vie du chrétien, de son baptême à sa mort, est marquée du sceau de la saint Trinité. Le Père, le Fils et l'Esprit habitent en lui. Aussi les saints ont-ils vécu avec tremblement, non de crainte, mais de respect, d'amour et de joie, sous le regard du Dieu Vivant, en même temps qu'ils savaient découvrir son image en chacun de leurs frères.  La liturgie tout entière est célébrée à la gloire de la sainte trinité. C'est au Père, par le Fils dans l'Esprit, que nous offrons l'Eucharistie. Mais il est bon qu'un dimanche dans l'année nous nous arrêtons à méditer sur la révélation que Dieu a faite aux hommes d'un si grand mystère, à bénir Celui qui nous a aimés d'un si grand amour, à professer notre foi en Dieu, qui est « un seul Seigneur dans la trinité des personnes et l'unité de leur nature». (tiré du Missel dominical présenté par Pierre Jounel).

L'Eucharistie nous permet en effet d'entrer dans le mystère trinitaire. C'est le cri d'amour par lequel le Christ répond à l'amour du Père en se donnant pour ses frères et sœurs. C'est de cet échange mystérieux où l'homme est racheté que surgit l'Esprit, en lequel le Fils et le Père se reconnaissent pleinement. C'est à ce mouvement de la vie divine que le Christ nous invite à participer, en le faisant nôtre. En nous unissant vraiment à la messe, nous nous laissons saisir par le Dieu vivant, le Dieu Trinitaire.  

Nous fêtons aujourd’hui nos pères de la terre, lesquels participent à l’unique paternité de Dieu. Prions pour que le Seigneur les assiste dans leur tâche familiale et sociale et nous donne de toujours leur témoigner notre respect et notre affection filiale

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

9 juin

APPELÉS PAR AMOUR

TEMPS PASCAL : VA! QUE TON COEUR NE SE TAISE PAS

DIMANCHE DE LA PENTECÔTE-C.

UNE FORCE DANS NOTRE FAIBLESSE

Le dimanche de la Pentecôte marque la clôture de la Cinquantaine pascale. : c' est le jour de la fête. Mais, c'est surtout le jour de l'effusion du Saint -Esprit sur les Apôtres et du départ missionnaire de l'Église.

PENTECÔTE ou « cinquantième» jour.  On appelait aussi cette fête la «Fête des semaines» parce qu'elle arrivait 7 semaines (7 fois 7) après Pâques. La Pentecôte (CHAVOUOTH pour les Juifs) célèbre la fin de la moisson et le don de la Loi au Sinaï.

La Pentecôte chrétienne est vécue comme un nouveau Sinaï. On y retrouve les mêmes résonnances cosmiques : bruit- rumeur- vent- feu. Toutefois, le don de l'Esprit ne concerne pas seulement les Juifs, mais tous les peuples rassemblés à Jérusalem ce jour là.  La Parole du Ressuscité proclamée par Pierre est reçue et comprise dans n'importe quelle langue. Avec la Pentecôte, Babel meurt et l'unité est retrouvée. Prélude à une diffusion de plus en plus large de la Bonne Nouvelle, cet événement marque la naissance de l'Église missionnaire.

Par le don de l'Esprit l'Eucharistie devient pour nous « corps et sang du Christ».  En effet, considérée dans sa réalité humaine, l'Eucharistie n'est qu'un simple partage d'éléments naturels : pain et vin. C'est la présence de l'Esprit qui donne à ce partage une nouvelle dimension. Il devient participation à l'échange d'amour propre à Dieu. En célébrant la messe, prenons conscience de l'importance de notre appel à l'esprit. C'est lui qui donne son sens au pain et au vin, en le faisant  pour nous Corps et Sang du Christ. C'est lui qui nous saisit dans le mouvement d'action de grâces qui fut celui de Jésus-lui même.

Comme les Apôtres qui saisis dans la dynamique même de Dieu, ont compris la réalité de Pâques, puissions-nous cette célébration nous fasse accéder à la réalité du monde réunifié par l'amour manifesté en Jésus Christ. Puisse l'Esprit renouveler l'Église du Christ et notre monde!

BON FÊTE DE LA PENTECÔTE ET BONNE SEMAINE!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

2 juin

 

DIMANCHE DE L'ASCENSION DU SEIGNEUR -C. SOLENNITÉ : ÉLARGIR LES HORIZONS

L'Ascension du Christ est intimement liée à sa résurrection, comme le souligne l'Évangile de Luc qui nous est proposé aujourd'hui et qui a le souci de rattacher le retour de Jésus vers son Père à l'événement pascal, en présentant la résurrection et l'ascension comme un mouvement unique, qui emporte le Seigneur dans la gloire. 

La solennité de l'Ascension célèbre un mystère, celui de l'accomplissement de la Pâques dans le Corps total du Christ, chef et membres.  En ce jour, le Christ « a fait entre notre nature avec sa faiblesse dans la gloire de Dieu», il est «monté au ciel pour nous rendre participants de sa divinité». La liturgie ne cesse de le redire en des termes où s'expriment tout à tour allégresse et action de grâce.  Mystère de gloire, l'Ascension n'est pas pour le Christ une évasion de notre condition humaine: Jésus  promis aux siens de demeurer avec eux jusqu'à la fin du monde.  De même la contemplation du ciel n'est-elle pas une évasion pour les chrétiens : si les anges rappellent aux Apôtres que le Seigneur reviendra, c'est pour les renvoyer à leurs tâches, à la mission qu'ils ont reçue de témoigner de tout ce qu'ils ont vu.

L'Eucharistie reste finalement un testament dont nous n'aurons jamais fini de dévoiler le sens. Elle a deux faces indissociables l'une de l'autre. Elle nous tourne vers Dieu et vers son Royaume à venir qu'elle annonce prophétiquement. Elle nous oriente vers nos frères, car c'est dès maintenant, en créant la fraternité humaine, que nous avons à faire surgir ce Royaume.

Oui, l'Ascension de Jésus nous indique le sens final de notre vie. Elle est appel à nous rendre présents aux hommes, nos frères, pour manifester dès maintenant, dans des œuvres concrètes, ce qui déjà germe dans l'univers: une réalité éternelle d'amour!

BON FÊTE DE L'ASCENSION DU SEIGNEUR ET BONNE SEMAINE!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

26 mai

VIème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche de l'expansion missionnaire

Le 6ème dimanche de Pâques est dit : Dimanche de l'expansion  missionnaire. À la suite du message évangélique  du 5ème dimanche de Pâques centré sur l'ordre nouveau instauré par la Résurrection du Seigneur ( nouveau Peuple, nouveau monde et nouveau commandement),  le message de ce dimanche parle aussi de nouveauté.

Le concile de Jérusalem ( en 49), auquel se réfère la 1ère lecture, constitue en quelque sorte une date capitale pour l'Église, celle de sa rupture avec le judaïsme et de son ouverture au monde païen.  Elle est désormais la Jérusalem nouvelle- dont parle la 2ème lecture- qui chemine humblement et douloureusement au long des siècles, en attendant de rayonner de gloire, quand les temps seront accomplis.  Dans ses travaux elle goûte au plus intime de son être une paix qui ne vient pas des hommes, mais de la présence en elle du Père, du Fils et du Saint-Esprit. 

Comment pouvons-nous comprendre l'Eucharistie à la lumière de la liturgie de la Parole de ce dimanche? L'Eucharistie peut être comprise comme un testament dont nous  n'avons jamais fini de dévoiler le sens. En effet, s'il est une réalité chrétienne au sujet de laquelle les croyants se sont affrontés et continuent à le faire , c'est bien l'Eucharistie.  En ce sacrement, testament de Jésus,. se dévoile tout son dessein de se rendre présent à son Église et de la faire participer à la vie divine. Mais, qu'il est difficile d'accéder à la compréhension de la plénitude ainsi annoncée! Parce que nous avons tendance à interpréter l'Eucharistie à partir de nos lunettes humaines. La comprendre en vérité, ce sera accéder à la lumière même de Dieu, au-delà de tout signe sensible. Puisse le Seigneur nous donner son Esprit pour avancer avec certitude vers la plénitude de la vérité de Jésus.

Félicitations à tous les communiants 2018-2019!

BON DIMANCHE ET BONNE SEMAINE!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

19 mai

APPELÉS PAR AMOUR

TEMPS PASCAL : VA! QUE TON COEUR NE SE TAISE PAS

Vème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche des Ministères

Le 5ème dimanche de Pâques est dit : Dimanche des Ministères comme on peut le voir à travers les 3 notes respectives des trois lectures qui nous sont proposées à savoir : le travail apostolique, la vision de gloire et l'intimité avec le Christ.  Si on veut faire l'expérience chrétienne dans toute sa splendeur, on a  à vivre sur ces trois plans. Les Apôtres ont vécu une heure d'exceptionnelle intimité avec le Seigneur , le Jeudi Saint, quand il leur a donné le commandement nouveau de l'amour fraternel. Seule une expérience personnelle du Christ et l'attente de la Jérusalem céleste ont pu soutenir saint Paul et ses compagnons dans les épreuves qu'ils subissaient pour le nom de Jésus. Oui, c'est renouvelé par l'amour que le monde des croyants reflète la gloire divine.  La mission du chrétien est de rendre visible l'amour , né de Dieu, conduisant à Dieu.

À la lumière de la Parole de Dieu de ce dimanche, l'Eucharistie devient un geste fraternel qui nous manifeste ce que nous avons à transmettre. Rien n'est plus scandaleux, aux yeux du monde, que le fait que des chrétiens refusent de partager l'Eucharistie ensemble.  Encore faut-il que ce partage ne soit pas extérieur, mais traduise une véritable unité de foi et d'amour. Le recréer dans sa vérité est aujourd'hui une de nos tâches essentielles, si nous voulons remplir notre mission auprès des hommes divisés.  Pensons-y bien!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

INTENTION DE PRIÈRE DU PAPE FRANÇOIS : MAI 2019 : Pour l'évangélisation: Pour qu'à travers l'engagement de ses membres, l'Église en Afrique soit ferment d'unité entre les peuples, signe d'espérance pour ce continent.

LE MOIS DE MAI ....MOIS DE MARIE

C'est le mois de Marie, c'est le mois le plus beau... chantons-nous! Ça prend une implication concrète.  Je nous invite durant ce mois à nous joindre au groupe de prière mariale qui se réunit chaque JEUDI à 19h00 à l'église saint Louis de Montfort.  Pour notre rappel, cette église est à vocation mariale parce que son saint patron, Louis de Montfort, avait une grande dévotion à la Vierge Marie.  Rappelons-nous le souhait de l'archevêque qui nous disait que l'église est avant tout un lieu de prière. Prenons l'habitude prier le chapelet même en famille.

12 mai

APPELÉS PAR AMOUR

IVème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche du Bon Pasteur

Le 4ème dimanche de Pâques est dit : Dimanche du Bon Pasteur.  Le Christ y est présenté à la fois comme l'Agneau et le Pasteur. En effet, il est l'Agneau pascal dans le sang duquel nos péchés ont été lavés, et Pasteur qui, par sa résurrection, est toujours présent à la vie de son Église. Il donne sa vie à ses brebis. Cependant, l'association d'idée évoque les prêtres, signes et instruments de Jésus. En leur nom, Paul écrit : «Nous sommes en ambassade pour le Christ; c'est comme si Dieu exhortait par nous»(2Co 5,20).

Avec l'Agneau, l'Église a choisi de paître les nations païennes.  C'est pour annoncer aux païens le salut en son nom que les Apôtres ont entrepris leur route  missionnaire. Celle-ci peut être parsemée de contradictions, mais les disciples de Jésus sont «pleins de joie dans l'Esprit Saint», car, au terme de la route, il y a le  Dieu qui essuiera toute larme de leurs yeux.  Tandis que les pasteurs sont les serviteurs du «peuple saint, race choisie, sacerdoce royal» auquel ils ont mission prophétique de rappeler sa dignité.

C'est aujourd'hui la Journée mondiale de prière pour les vocations. Les chrétiens du monde entier sont invités à réfléchir sur le sens des vocations et à prier à cette intention.

L'Eucharistie peut être comprise comme l'annonce du rassemblement de tous les peuples. En effet, le triomphe de Jésus, c'est de rétablir la communication d'amour entre les hommes et les femmes dressés les uns contre les autres. L'Eucharistie, «annonce du retour de Jésus dans la gloire», manifeste déjà sa force salvatrice en rassemblant des hommes les plus divers. Elle inaugure la fête finale qui l'accomplira pleinement!

C'est aussi la fête des Mères. Je leur souhaite tout le bonheur qu'elles méritent de la part de leurs enfants. Soyez bénies abondamment! Je vous aime!

Bon dimanche et bonne semaine à tous!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

5 mai

IIIème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche des Apparitions du Seigneur

En ce 3ème dimanche de Pâques dit dimanche des apparitions du Seigneur, le Christ ressuscité est à la fois le Tout Proche, qui prépare sur la plage le repas de ses disciples à leur retour de pêche, et le Très Saint  , que les anges adorent dans le ciel comme le Dieu Vivant selon l'Apocalypse de saint Jean. C'est pour en être convaincus que Pierre et les Apôtres sont si forts dans le témoignage qu'ils rendent à la résurrection de Jésus devant les autorités et qu'.ils peuvent lancer avec sérénité le grand défi de la foi chrétienne: «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes».

Voilà pourquoi l'Eucharistie à laquelle il nous convie devient un repas avec le Ressuscité, parce que nous y célébrons la victoire du Christ sur la mort. L'Eucharistie devient alors par le fait même le point de départ de notre mission. Ici, l'apôtre Pierre aurait beaucoup à nous apprendre.  Pouvons-nous affirmer avec force « C'est le Seigneur»? Savons-nous reconnaître sa présence d'amour dans l'humilité d'un signe? Pouvons-nous  humblement lui dire: « tu sais bien que je t'aime»? Alors, nous pourrons répondre à la mission qu'il nous confie : celle de faire rayonner la Bonne Nouvelle.

Bon dimanche et bonne semaine à tous!

Pour vous un frère et un pasteur

Edgar PHONGI MVUBU

28 avril

2ème Dimanche de Pâques C 
DIMANCHE DE LA MISÉRICORDE DIVINE 
Avec la résurrection, tout devient désormais clair… Le sens de l’appel de l’homme à la vie… Celui de la longue histoire du peuple hébreu… Les évènements rapportés dans les Évangiles. En ce jour de Pâques, il n’est qu’une attitude à avoir : la foi, permettant à la réalité divine d’illuminer notre vie et il n’est qu’une action à entreprendre : celle de porter partout le témoignage de la bouleversante découverte d’un monde nouveau.  
Le 30 avril 2000, alors qu'il procédait à la canonisation de sœur Faustine Kowalska, le pape saint Jean-Paul II, d'heureuse mémoire, annonça, au cours de l'homélie, que «désormais, le 2ème dimanche de Pâques, dans toute l'Église, prendrait le nom de «dimanche de la Miséricorde divine». Quelques jours plus tard, soit le 5 mai 2000, en application de cette décision du Pape, la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements publiait le décret suivant: « Le Seigneur est tendresse et pitié» (Psaume 110,4). À cause du très grand amour dont il nous a aimés (Éphésiens 2,4), il nous a donné, dans sa bonté ineffable, son Fils unique pour être notre Rédempteur, afin que par la mort et la résurrection de son Fils, le genre humain puisse accéder à la vie éternelle et que, recevant sa miséricorde au milieu de son temple, ses enfants d'adoption chantent sa gloire jusqu'aux extrémités de la terre.  
BON & JOYEUX TEMPS DE PÂQUES! Pour vous un frère et un pasteur : Edgar PHONGI MVUBU 
ACTIVITÉS DE LA SEMAINE 
Lundi 29 avril  Adoration Eucharistique SL 19h 
Mardi