Bienvenue sur le site de la paroisse François-de-Laval
Une paroisse, deux églises


« La prière est une douce amitié, une familiarité étonnante… C’est un doux entretien d’un enfant avec son Père. »

— Saint Curé d'Ars, Jean Marie Vianney

 
Liturgie

CÉLÉBRATION DU SACREMENT DU BAPTÊME EN MAI 2019

La vie de la Paroisse

Voici les nouvelles de la Consécration de l'église St-Louis de Monfort.

Liturgie

Célébration du sacrement du baptême en avril 2019

Liturgie

Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, consacrera l'église le 28 avril 2019 lors de la célébration dominicale.

Liturgie

Voici l'horaire des célébrations et une briève description du sens de chaque célébration.

Liturgie

M. Charles Rollet nous raconte la célébration dominicale de l'Eucharistie et l'Onction des malades.

 

LA PASTORALE RESPONSABLE DANS LA PAROISSE

Politique de l'Église Catholique de Montréal pour les bénévoles et les employés à l'intervention auprès des personnes vulnérables.

Hands, Old, Old Age, Elderly, Vulnerable, Care


 

LE MOT POUR LA SEMAINE

 

 

 

19 mai

APPELÉS PAR AMOUR

TEMPS PASCAL : VA! QUE TON COEUR NE SE TAISE PAS

Vème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche des Ministères

Le 5ème dimanche de Pâques est dit : Dimanche des Ministères comme on peut le voir à travers les 3 notes respectives des trois lectures qui nous sont proposées à savoir : le travail apostolique, la vision de gloire et l'intimité avec le Christ.  Si on veut faire l'expérience chrétienne dans toute sa splendeur, on a  à vivre sur ces trois plans. Les Apôtres ont vécu une heure d'exceptionnelle intimité avec le Seigneur , le Jeudi Saint, quand il leur a donné le commandement nouveau de l'amour fraternel. Seule une expérience personnelle du Christ et l'attente de la Jérusalem céleste ont pu soutenir saint Paul et ses compagnons dans les épreuves qu'ils subissaient pour le nom de Jésus. Oui, c'est renouvelé par l'amour que le monde des croyants reflète la gloire divine.  La mission du chrétien est de rendre visible l'amour , né de Dieu, conduisant à Dieu.

À la lumière de la Parole de Dieu de ce dimanche, l'Eucharistie devient un geste fraternel qui nous manifeste ce que nous avons à transmettre. Rien n'est plus scandaleux, aux yeux du monde, que le fait que des chrétiens refusent de partager l'Eucharistie ensemble.  Encore faut-il que ce partage ne soit pas extérieur, mais traduise une véritable unité de foi et d'amour. Le recréer dans sa vérité est aujourd'hui une de nos tâches essentielles, si nous voulons remplir notre mission auprès des hommes divisés.  Pensons-y bien!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

INTENTION DE PRIÈRE DU PAPE FRANÇOIS : MAI 2019 : Pour l'évangélisation: Pour qu'à travers l'engagement de ses membres, l'Église en Afrique soit ferment d'unité entre les peuples, signe d'espérance pour ce continent.

LE MOIS DE MAI ....MOIS DE MARIE

C'est le mois de Marie, c'est le mois le plus beau... chantons-nous! Ça prend une implication concrète.  Je nous invite durant ce mois à nous joindre au groupe de prière mariale qui se réunit chaque JEUDI à 19h00 à l'église saint Louis de Montfort.  Pour notre rappel, cette église est à vocation mariale parce que son saint patron, Louis de Montfort, avait une grande dévotion à la Vierge Marie.  Rappelons-nous le souhait de l'archevêque qui nous disait que l'église est avant tout un lieu de prière. Prenons l'habitude prier le chapelet même en famille.

12 mai

APPELÉS PAR AMOUR

IVème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche du Bon Pasteur

Le 4ème dimanche de Pâques est dit : Dimanche du Bon Pasteur.  Le Christ y est présenté à la fois comme l'Agneau et le Pasteur. En effet, il est l'Agneau pascal dans le sang duquel nos péchés ont été lavés, et Pasteur qui, par sa résurrection, est toujours présent à la vie de son Église. Il donne sa vie à ses brebis. Cependant, l'association d'idée évoque les prêtres, signes et instruments de Jésus. En leur nom, Paul écrit : «Nous sommes en ambassade pour le Christ; c'est comme si Dieu exhortait par nous»(2Co 5,20).

Avec l'Agneau, l'Église a choisi de paître les nations païennes.  C'est pour annoncer aux païens le salut en son nom que les Apôtres ont entrepris leur route  missionnaire. Celle-ci peut être parsemée de contradictions, mais les disciples de Jésus sont «pleins de joie dans l'Esprit Saint», car, au terme de la route, il y a le  Dieu qui essuiera toute larme de leurs yeux.  Tandis que les pasteurs sont les serviteurs du «peuple saint, race choisie, sacerdoce royal» auquel ils ont mission prophétique de rappeler sa dignité.

C'est aujourd'hui la Journée mondiale de prière pour les vocations. Les chrétiens du monde entier sont invités à réfléchir sur le sens des vocations et à prier à cette intention.

L'Eucharistie peut être comprise comme l'annonce du rassemblement de tous les peuples. En effet, le triomphe de Jésus, c'est de rétablir la communication d'amour entre les hommes et les femmes dressés les uns contre les autres. L'Eucharistie, «annonce du retour de Jésus dans la gloire», manifeste déjà sa force salvatrice en rassemblant des hommes les plus divers. Elle inaugure la fête finale qui l'accomplira pleinement!

C'est aussi la fête des Mères. Je leur souhaite tout le bonheur qu'elles méritent de la part de leurs enfants. Soyez bénies abondamment! Je vous aime!

Bon dimanche et bonne semaine à tous!

Pour vous un frère et un pasteur, Edgar PHONGI MVUBU

5 mai

IIIème  DIMANCHE DE PÂQUES C: Dimanche des Apparitions du Seigneur

En ce 3ème dimanche de Pâques dit dimanche des apparitions du Seigneur, le Christ ressuscité est à la fois le Tout Proche, qui prépare sur la plage le repas de ses disciples à leur retour de pêche, et le Très Saint  , que les anges adorent dans le ciel comme le Dieu Vivant selon l'Apocalypse de saint Jean. C'est pour en être convaincus que Pierre et les Apôtres sont si forts dans le témoignage qu'ils rendent à la résurrection de Jésus devant les autorités et qu'.ils peuvent lancer avec sérénité le grand défi de la foi chrétienne: «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes».

Voilà pourquoi l'Eucharistie à laquelle il nous convie devient un repas avec le Ressuscité, parce que nous y célébrons la victoire du Christ sur la mort. L'Eucharistie devient alors par le fait même le point de départ de notre mission. Ici, l'apôtre Pierre aurait beaucoup à nous apprendre.  Pouvons-nous affirmer avec force « C'est le Seigneur»? Savons-nous reconnaître sa présence d'amour dans l'humilité d'un signe? Pouvons-nous  humblement lui dire: « tu sais bien que je t'aime»? Alors, nous pourrons répondre à la mission qu'il nous confie : celle de faire rayonner la Bonne Nouvelle.

Bon dimanche et bonne semaine à tous!

Pour vous un frère et un pasteur

Edgar PHONGI MVUBU

28 avril

2ème Dimanche de Pâques C 
DIMANCHE DE LA MISÉRICORDE DIVINE 
Avec la résurrection, tout devient désormais clair… Le sens de l’appel de l’homme à la vie… Celui de la longue histoire du peuple hébreu… Les évènements rapportés dans les Évangiles. En ce jour de Pâques, il n’est qu’une attitude à avoir : la foi, permettant à la réalité divine d’illuminer notre vie et il n’est qu’une action à entreprendre : celle de porter partout le témoignage de la bouleversante découverte d’un monde nouveau.  
Le 30 avril 2000, alors qu'il procédait à la canonisation de sœur Faustine Kowalska, le pape saint Jean-Paul II, d'heureuse mémoire, annonça, au cours de l'homélie, que «désormais, le 2ème dimanche de Pâques, dans toute l'Église, prendrait le nom de «dimanche de la Miséricorde divine». Quelques jours plus tard, soit le 5 mai 2000, en application de cette décision du Pape, la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements publiait le décret suivant: « Le Seigneur est tendresse et pitié» (Psaume 110,4). À cause du très grand amour dont il nous a aimés (Éphésiens 2,4), il nous a donné, dans sa bonté ineffable, son Fils unique pour être notre Rédempteur, afin que par la mort et la résurrection de son Fils, le genre humain puisse accéder à la vie éternelle et que, recevant sa miséricorde au milieu de son temple, ses enfants d'adoption chantent sa gloire jusqu'aux extrémités de la terre.  
BON & JOYEUX TEMPS DE PÂQUES! Pour vous un frère et un pasteur : Edgar PHONGI MVUBU 
ACTIVITÉS DE LA SEMAINE 
Lundi 29 avril  Adoration Eucharistique SL 19h 
Mardi 

21 avril

APPELÉS PAR AMOUR

DIMANCHE DE PÂQUES C

Dimanche de la Résurrection. Solennité! Quand la lumière dissipe les ténèbres! Le Seigneur est vraiment ressuscité! Alléluia! Surrexit Dominus vere!

Avec la résurrection, tout devient désormais clair… Le sens de l’appel de l’homme à la vie…Celui de la longue histoire du peuple hébreu…Les évènements rapportés dans les Évangiles. En ce jour de Pâques, il n’est qu’une attitude à avoir : la foi, permettant à la réalité divine d’illuminer notre vie et il n’est qu’une action à entreprendre : celle de porter partout le témoignage de la bouleversante découverte d’un monde nouveau.

Nous avons certes cinquante jours pour fêter la Pâques, mais c’est une mission de toute la vie chrétienne : de Pâques à la Pentecôte!

Cinquante jours entre le cri joyeux du matin de Pâques et la Pentecôte. Cinquante jours pour vivre la chaleureuse présence du ressuscité; pour s’entendre rappeler que l’esprit saint promis par le Christ est donné.

L’Église revit l’expérience des disciples du Christ. Elle se prépare à la dispersion, elle entend l’appel à faire retentir la Bonne Nouvelle jusqu’aux extrémités du monde.

L’Eucharistie reste donc cette présence du Ressuscité! En effet, alors que nous ne voyons rien d’autre qu’un peu de pain et un peu de vin, nous sommes invités à reconnaître dans ces éléments la mystérieuse présence du Christ ressuscité. C’est à travers un humble partage dans l’amour que le croyant découvre la réalité glorieuse de Jésus, donné pour que les hommes aient la vie, la vie en abondance!

À chacun de refaire cette découverte émerveillée du Ressuscité, spécialement au moment où certains vivent le passage, un peu rude parfois, du doute à la foi, du découragement à la joie de croire.

Les cinquante jours à partir du dimanche de la Résurrection jusqu’a celui de la Pentecôte sont célébrés dans la joie et l’exultation, comme si c’était un jour de fête unique, ou mieux ‘’ un grand dimanche’’ (saint Ambroise) ( Normes universelles de l’année liturgique, n.22).

BON & JOYEUX TEMPS DE PÂQUES!

Pour vous un frère et un pasteur : Edgar PHONGI MVUBU

INTENTION DE PRIÈRE DU PAPE FRANÇOIS : AVRIL 2019 : UNIVERSELLE : Pour les médecins et humanitaires présents dans les zones qui risquent leur vie pour sauver celle des autres!

14 avril

La semaine sainte

 

  1. Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur : Un triomphe ambigu, un échec apparent, la victoire définitive de l’amour. L’entrée triomphale à Jérusalem peut être appelée la journée par excellence ‘’du malentendu’’. En effet, pour les disciples, c’est enfin l’accomplissement de ce qu’ils espéraient. Jésus va prendre possession de la ville royale, de la ville sainte. C’est l’inauguration du Royaume, leur royaume. Pour Jésus, c’est à la fois cela et toute autre chose. Au-delà du succès apparent, Jésus voit l’avenir, son rejet, sa condamnation. S’il vient inaugurer le Royaume, il s’agit du Royaume de Dieu et non celui des hommes. En commémorant par une procession solennelle la journée des rameaux, puissions-nous nous orienter vers le sacrifice du Christ qui donne sens à l’évènement.
  2. Mercredi saint 17 avril : MESSE CHRISMALE :

La messe chrismale sera présidée par notre Archevêque et concélébrée avec les prêtres du Diocèse, à 19 h 30 à la B.-Cathédrale Marie-reine-du-Monde. La bénédiction de l’huile des catéchumènes, celle des malades et la consécration du saint-chrême, représentent en quelque sorte la grâce de Notre Seigneur Jésus répandue sur les différentes composantes du Diocèse : les paroisses, sanctuaires, communautés religieuses et hôpitaux. Nous y trouvons un signe particulièrement fort de notre unité dans la réalisation de la Mission que le Seigneur Jésus nous a confiée. Ensemble nous représentons les membres du Corps Mystique du Christ qui est à Montréal, hommes, femmes, enfants, personnes âgées, religieuses et religieux, membres des Instituts de vie consacrée, séminaristes, diacres, sans oublier les prêtres, ces indispensables collaborateurs et les évêques. Bienvenue à tous!

  1. TRIDUUM PASCAL :  DE LA PASSION ET DE LA RÉSURRECTION : « SOMMET DE L’ANNÉE LITURGIQUE ! »

Le Christ a accompli l’Œuvre de la Rédemption des hommes et de la parfaite glorification de Dieu, principalement dans son Mystère pascal, par lequel, en mourant, il a détruit notre mort et en ressuscitant, il a restauré la Vie. Aussi, le Triduum pascal de la Passion et de la Résurrection du Seigneur brille-t-il comme le sommet de l’année liturgique. De même que le dimanche constitue le sommet de la semaine, la solennité de Pâques constitue le sommet de l’année liturgique.  Le Triduum pascal de la Passion et de la Résurrection du Seigneur commence avec la messe du soir, le Jeudi saint, atteint son sommet dans la Veillée pascale et il se termine avec les vêpres du dimanche de Pâques.

 

7 avril

LE CARÊME...Vème dimanche

JUSQU'OÙ ME SUIVRAS-TU?

Dimanche dernier,  le Seigneur nous invitait à la fête de la miséricorde à travers la parabole du Père prodigue. Le 5ème dimanche de Carême-  celui des Prophètes- nous demande de nous engager sur le chemin de la conversion. .En effet, le prophète Isaïe annonce le grand dessein de Dieu qui est de renouveler toutes choses.  Et pour Paul, c'est le Christ qui devait opérer ce renouvellement, car sa mort et sa résurrection ont fait l'homme nouveau, dont Paul est le type accompli. Le Christ est en permanence la source de tout renouveau, lui qui pardonne le péché de quiconque a été adultère par infidélité à son Dieu.

En ce jour où nous sommes invités à la célébration communautaire du pardon, trouvons dans l'Eucharistie un appel à la conversion.  Eucharistie et pénitence se renvoient l'une à l'autre., parce qu'elle est manifestation de l'accueil miséricordieux du Seigneur.  L'Eucharistie nous appelle à la conversion. À celui qui s'en approche avec foi, elle annonce un pardon qui se manifeste explicitement dans la Pénitence. Inversement, la pénitence ne se comprend vraiment qu'en référence à cette rencontre eucharistique qui lui donne tout son sens d'échange d'amour.

Bienvenue à la fête de la miséricorde cet après-midi, 14h30 à l'église saint Gilles.

C'est aussi le Dimanche de Carême de Partage. Merci de votre générosité pour permettre à Développement et Paix de  poursuivre sa mission auprès de ses Partenaires.

C'est à la lumière de ce geste de solidarité et de partage avec des frères et sœurs démunis que nous pouvons comprendre le 4ème symbole: un plat à partager. Ce plat à partager symbolise justement la solidarité, la culture de la rencontre ainsi que les liens de vie entre les migrantes et les migrants forcés et leur communauté d'accueil. Ce symbole fait aussi référence à l'espoir que les migrantes et migrantes forcés ont de rencontrer sur leur chemin des personnes qui leur tendent la main.

                               BON 5ème dimanche de CARÊME!

Pour vous un frère et un pasteur Edgar PHONGI MVUBU

31 mars

LE CARÊME...IVème dimanche

JUSQU'OÙ ME SUIVRAS-TU?

Le 4ème dimanche de Carême peut être appelé Dimanche d’Israël à la lumière du message du livre de Josué. En effet, après avoir cheminé dans le désert durant 40 années, Israël pénétra dans la terre promise où il célébra la Pâque. L’Évangile – à travers la parabole de l’enfant prodigue-  nous appelle à la fête de la miséricorde divine. C’est en fin de compte la parabole du Père prodigue. N’est ce pas seul celui qui a soif connaît le goût de l’eau, ou encore celui qui a eu faim du pain qui perçoit la saveur du pain? N’est-ce pas que seul celui qui a connu la solitude et une profonde détresse peut comprendre la valeur de l’accueil? N’est-ce pas que seul celui qui a pris conscience de sa faute envers quelqu’un qu’on aime découvre la force et la grandeur du pardon?

Oui, nous sommes tous des pécheurs, mais des pécheurs pardonnés. En nous appelant aujourd’hui à la fête de la miséricorde divine, le Seigneur nous invite à en prendre conscience, car il nous arrive de l’ignorer, tellement nous sommes enfermés en nous-mêmes, dans nos appétits et nos désirs limités. Nous ignorons ce qui nous est offert, ce qui nous manque. Nous sommes appelés à démasquer nos fausses sécurités, nos profondes détresses.

Comment alors comprendre l’Eucharistie? L’Eucharistie devient un festin qui nous manifeste- comme pécheurs- la miséricorde divine. La messe n’est plus considérée comme un  devoir à accomplir par simple obéissance à une loi et le rite pénitentiel comme un rite formel qui nous redonne bonne conscience.  L’Eucharistie est un repas de fête qui nous assure l’amour miséricordieux d’un Dieu qui attend notre retour à lui. Alors, la question qui se pose est de savoir : quand cesseras-tu de venir à la messe avec la mentalité du fils aîné de la parabole?

En participant à cette fête de la miséricorde divine, puissions –nous nous ouvrir les yeux pour reconnaître l’amour de Dieu et à y répondre par l’amour!

 

BON 4ème dimanche de CARÊME À TOUTES ET À TOUS!

 

Pour vous un frère et un pasteur Edgar PHONGI MVUBU

24 mars

LE CARÊME...iii ème dimanche

JUSQU'OÙ ME SUIVRAS-TU?

Nous voici presqu’ à mi-chemin de notre chemin qui mène à Pâques. Quarante jours, c’est court! Il y a urgence! C'est le 3ème dimanche de Carême que nous pouvons appeler : Dimanche de Moïse. Les 2 premières lectures nous reportent aux événements majeurs de l’Ancien Testament : Dieu se révèle à Moïse sur le Sinaï comme Celui qui est et il le charge de libérer son peuple pour l’introduire dans la terre de la liberté.

L’Évangile nous invite tous à la pénitence et nous assure que nous ne devons pas voir dans les catastrophes naturelles, dans la violence des hommes, des sanctions de Dieu contre ceux qui les subissent, mais un appel à nous tenir en permanence entre les mains de notre Père.  Notre Dieu est comme un jardinier qui prend patience pour que nous produisions des fruits en abondance, en temps voulu. Le Dieu de ce 3ème dimanche est un Dieu Patience.

L’Eucharistie est une nourriture spirituelle qui nous engage à aller de l’avant à la suite du Christ. Il est vrai que l’Eucharistie ne nous offre aucun avantage matériel dans le désir duquel nous pourrions nous enfermer. Faisant appel à notre foi, elle nous provoque à une vision spirituelle de notre vie. Elle nous arrache à l’étroitesse de nos faims. Elle nous invite à avancer sur le chemin de l’amour, vers le Dieu Absolu qui veut nous libérer.

Merci Seigneur pour l’Eucharistie, don de Dieu pour la vie du monde!

 

BON 3ème dimanche de CARÊME À TOUTES ET À TOUS!

 

Pour vous un frère et un pasteur Edgar PHONGI MVUBU